France-Comics

Le forum de France-Comics
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Dossier New X-Men de Morrison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rawhide Kid

avatar

Nombre de messages : 2515
Localisation : Somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 12:58

kab a écrit:
Rawhide Kid a écrit:
Attend, j'les ai pas encore lus... Wink
tssss honte à toi. Je te conseille celui sur New X-Men, très long mais tu verras le run de Morrison autrement
Désolé mais non, tu n'as pas réussit à me faire trouver ça mauvais Laughing
J'en suis à la 4ème partie et y'a un truc qui ne va pas du tout du tout: tu dis que Bachalo foire l'arc alors que tu encences Kordey deux parties plus haut !
Y'a des moment, faut arrêter de déconner. Kordey est particulièrement immonde sur New X-Men, un peu à l'image de Frost sur sa chaise jambes écartées qu'il dessine à la fin d'un numéro: vulgaire, anti-érotique au possible, d'une rare laideur. D'accord, Bachalo a tendance à faire trop fouilli juste histoire de, mais c'est magnifique et on a envie de décortiquer les planches. Pour Kordey, on se contente juste de lire les bulles...
Ah, et je trouve que tu passes un peu trop rapidement sur les révélation de l'Arme X. Ce n'est plus un X mais un 10, ce qui change tout !!! Et Wolverine connait enfin son passé: terminé le "je suis amnésique et piapiapia..." (même si j'aime bien le concept de "j'oublie tout car ça me fait souffrir donc mon pouvoir auto-guerrisseur prend le dessus" !) mais Marvel n'en a pas tenu compte une seule seconde Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kab
Admin
avatar

Nombre de messages : 14761
Age : 37
Localisation : entre l'espace et la terre
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 13:04

Hmmm j'aime pas bacchalo sur cet arc, et j'aime bien le trait sombre de Kordey. L'arc Weapon X est important que pour le début (Cyke qui se bourre la gueule) et l fin Wolvérine ne récupère que son nom pas le reste. Il faut attendre HOM pour que toute sa mémoire lui revienne.

_________________
Dieu est amour et Jesus change le beurre en vaseline. Dieu est in.
Parole de Thieffain repris par Benabar
Merci JS.

There is only one return and it ain't of the king, it's of the jedi.
Randall Clerks 2

"On est jamais tout seul quand on a un canard en plastique"
Le capitaine de l'Arche B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france-comics.com
Rawhide Kid

avatar

Nombre de messages : 2515
Localisation : Somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 13:11

kab a écrit:
Hmmm j'aime pas bacchalo sur cet arc, et j'aime bien le trait sombre de Kordey. L'arc Weapon X est important que pour le début (Cyke qui se bourre la gueule) et l fin Wolvérine ne récupère que son nom pas le reste. Il faut attendre HOM pour que toute sa mémoire lui revienne.
Bah non...
"Nah. See, I just found out who I am and what I am...and...and...well, let's just say some of us were born to kill and raised to kill and that's the only damn thing we're any good for. Everything else is just lies we tell ourselves". Tout ça avec un regard de fou et ce qui conclu le numéro laisse à penser qu'il n'aime pas ce qu'il a découvert sur lui.

Pour les dessinateurs, je dirai bien "les goûts et les couleurs" mais quand c'est moche au point d'empêcher une relecture parce qu'on n'a pas envie de revoir un dessin hideux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soyouz
Admin
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 108
Localisation : une piste de décollage
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 13:22

Désolé de vous coupez messieurs, mais je me suis permis un petit déplacement de sujet bien approprié.

_________________
Je suis Charlie / "Fluctuat nec mergitur"

VIVE LA MAYENNE LIBRE !!!!


Dernière édition par le Ven 28 Juil 2006 - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://france-comics.com En ligne
soyouz
Admin
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 108
Localisation : une piste de décollage
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 13:24

Rawhide Kid a écrit:

Bah non...
"Nah. See, I just found out who I am and what I am...and...and...well, let's just say some of us were born to kill and raised to kill and that's the only damn thing we're any good for. Everything else is just lies we tell ourselves". Tout ça avec un regard de fou et ce qui conclu le numéro laisse à penser qu'il n'aime pas ce qu'il a découvert sur lui.
.

Tiens, tu peux traduire à la Rawhide Kid pour voir la différence avec les traduc' (non, je n'ai pas pensé trouduc ! Laughing ) Panini ?

Sinon, pour Bachalo, j'avais bien aimé son run sur new X-men. ça me rappelais Generation X, en moins coloré !

_________________
Je suis Charlie / "Fluctuat nec mergitur"

VIVE LA MAYENNE LIBRE !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://france-comics.com En ligne
kab
Admin
avatar

Nombre de messages : 14761
Age : 37
Localisation : entre l'espace et la terre
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 13:36

entre découvrir et se rappeller il y a une différence.

_________________
Dieu est amour et Jesus change le beurre en vaseline. Dieu est in.
Parole de Thieffain repris par Benabar
Merci JS.

There is only one return and it ain't of the king, it's of the jedi.
Randall Clerks 2

"On est jamais tout seul quand on a un canard en plastique"
Le capitaine de l'Arche B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france-comics.com
Céd

avatar

Nombre de messages : 14127
Age : 39
Localisation : Le Mans (ou presque)
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 13:59

Je vais mettre tout le monde d'accord: Kordey et Bachalo n'étaient bons ni l'un ni l'autre sur NXM, voilà. Twisted Evil
Mais Kordey était encore moins bon.

OK, OK ... Je n'ai pas mis tout le monde d'accord ... Rolling Eyes Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Rawhide Kid

avatar

Nombre de messages : 2515
Localisation : Somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 14:06

kab a écrit:
entre découvrir et se rappeller il y a une différence.
Absolument. Et alors ? Ne se le rappelle-t-il pas lorsqu'il le découvre ? Et même si non, vu sa réaction c'était pas une raison pour passer cette révélation sous silence.

"Nan. Tu vois, je viens de découvrir à l'instant qui je suis et ce que je suis...et...et...bien, disons seulement que certains d'entre nous sont nés pour tuer et élevés pour tuer et que c'est le seul foutu truc dans lequel on est valable. Tout le reste n'est que mensonges qu'on se raconte à nous-même."
C'est bon, je peux poser ma candidature chez Panini ? Laughing

Sinon, très bon dossier Kab ! (j'avais lu assez rapidement celui sur MK et j'avais appris tout plein de choses, c'est quand qu'il est terminé ?)

Céd, Céd, Céd... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soyouz
Admin
avatar

Nombre de messages : 22955
Age : 108
Localisation : une piste de décollage
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 14:10

Rawhide Kid a écrit:

"Nan. Tu vois, je viens de découvrir à l'instant qui je suis et ce que je suis...et...et...bien, disons seulement que certains d'entre nous sont nés pour tuer et élevés pour tuer et que c'est le seul foutu truc dans lequel on est valable. Tout le reste n'est que mensonges qu'on se raconte à nous-même."
C'est bon, je peux poser ma candidature chez Panini ? Laughing
:

Oui, merci ! Laughing
En même temps, c'était peut-être des anneries ce qu'il y avait d'indiquer sur ce fameux PC ! Laughing

_________________
Je suis Charlie / "Fluctuat nec mergitur"

VIVE LA MAYENNE LIBRE !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://france-comics.com En ligne
kab
Admin
avatar

Nombre de messages : 14761
Age : 37
Localisation : entre l'espace et la terre
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 14:19

Rawhide Kid a écrit:
Sinon, très bon dossier Kab ! (j'avais lu assez rapidement celui sur MK et j'avais appris tout plein de choses, c'est quand qu'il est terminé ?)

Merci. Pour le dossier MK c'est pas encore finis c'est long et fastidieux, j'ai mis 6 mois pour faire les 3 ans du run de Morrison. Là j'ai pas loin de 10 ans de comics en tous genre à faire de même qualité que le début. c'est long et fatiguant.

_________________
Dieu est amour et Jesus change le beurre en vaseline. Dieu est in.
Parole de Thieffain repris par Benabar
Merci JS.

There is only one return and it ain't of the king, it's of the jedi.
Randall Clerks 2

"On est jamais tout seul quand on a un canard en plastique"
Le capitaine de l'Arche B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france-comics.com
Céd

avatar

Nombre de messages : 14127
Age : 39
Localisation : Le Mans (ou presque)
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Ven 28 Juil 2006 - 14:56

Rawhide Kid a écrit:
Céd, Céd, Céd... Rolling Eyes

Oui, oui, oui ... ?? Wink
Je maintiens: le style mangaïsé de Bachalo ne me plaît pas, les scènes sont souvent bien confuses.
Donc je ne peux aimer le dessin de cet arc (arc que je n'ai pas aimé quant à l'histoire non plus d'ailleurs).

Enfin on ne va pas polémiquer là-dessus. Ce n'est pas le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Landrino



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 24/10/2006

MessageSujet: Les New X-men et l'héritage de Morisson   Jeu 2 Nov 2006 - 13:30

Franchement les New X-men on eut le mérite de relancer l'intéret pour une franchise de plus en plus minable les années qui avait précédées.

Morisson voulait bien faire mais c'est le plus souvent le dessin qui a donné du grain à moudre. Les histoires étaient bien construite et même si Marvel renie une partie de ces story Arcs, ils ne pourrons jamais faire l'impasse sur la relation reine blanche / Cyclope.

Finalement de quoi se rappelle -t-on de l'immense run de Claremont : "La mort de Phénix" et "Passé antérieur" Sur unn dizaine d'années de publication c'est pas énorme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanseb

avatar

Nombre de messages : 942
Age : 40
Localisation : Mars
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 2 Nov 2006 - 14:30

Landrino a écrit:
Finalement de quoi se rappelle -t-on de l'immense run de Claremont : "La mort de Phénix" et "Passé antérieur" Sur unn dizaine d'années de publication c'est pas énorme

Le procès de Magneto et son évolution, Madelyne Prior, le changement de Tornade, période Punk, le massacre des Marauders, Inferno, l'Australie, etc.... Il y a quand même plus que ce qu'il a fait avec Byrne (dui moins pour moi) dans le long, et je rajouterai même "culte", run de Claremont.
Sans compter les pans entiers de l'unviers Marvel qu'il a créé ou mis en avant (Les Lymbes, les Shi'ars, le Cercle des Damnés, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanseb.niceboard.com/viewforum.forum?f=5
Darkseid

avatar

Nombre de messages : 288
Localisation : Caen
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 2 Nov 2006 - 16:13

Landrino a écrit:

Finalement de quoi se rappelle -t-on de l'immense run de Claremont : "La mort de Phénix" et "Passé antérieur" Sur unn dizaine d'années de publication c'est pas énorme
Mouais, je ne suis pas un admirateur de Claremont (j'ai jamais lu son run et je déteste ses travaux récents) mais dans un genre comme le comic de super héros où au fond, on répète la même histoire avec des variantes pendant des dizaines d'années, réussir à créer deux histoires fortes est déjà un exploit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeaph

avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 14:17

Trés bon dossier, Kab! Chapeau!
Un point de vu bien argumenté et objectif sur ce run. Cependant, j'ai un avis beaucoup plus tranché sur ces épisodes et il me semble que tu es quand même un peu trop sympa avec Morrison dans tes conclusions.
Je me permets de copier/coller un truc que j'avais écrit pour un autre forum à la fin du run en V.F., c'est un peu long mais ça m'a fait marrer parce qu'on dirait presque que c'est une réponse à ton article tant on s'attarde sur les mêmes points... sauf un ou deux que tu n'aurais pas du laisser passer, je trouve. Twisted Evil


New X-Men 154 vient de paraître en France concluant le long run de Morrison, et me laissant pour le moins perplexe quant au sens éventuel de ces 40 et quelques épisodes. Je décidais alors de les relire d'une traite.

Le contexte tout d'abord : en juillet 2001, Grant Morrison arrache le stylo des mains somnolentes de Scott Lobdell et prend en charge la série X-Men, renommée avec à-propos New X-Men. Immédiatement, il entreprend de réveiller les X-fans avec la délicatesse d'une moissonneuse batteuse Turbo-D. Cela faisait plus de 10 ans que les lecteurs n'avaient pas vu l'ombre d'une idée originale dans ce titre, et tout à coup Morrison leur propose des scénarii provocants où il joue les cartes de la surenchère et de la violence extrême. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, les X-Men cessent leurs sempiternels atermoiements et deviennent de redoutables brutes pro-actives.


Jusqu'alors, il était tacitement demandé aux personnages de bien vouloir conserver leurs organes à l'intérieur de leur corps. Cependant, dès le premier épisode de Morrison, on nous gratifie d'une scène de boucherie inédite pour les lecteurs des séries X-Men.

Il est bien évident que tuer 16 millions de mutants d'un coup, ça secoue le lecteur habitué au statu quo mou dans lequel végétait la série depuis des années. Même chose quand Cyclope achève sans sourciller un innocent pour l'empêcher de souffrir (New X-Men #115), ou quand il lâche un flegmatique "Super. Et si quelqu'un a tout vu?" en regardant placidement Emma tuer un homme (New X-Men # 120).

Il y a quelque chose de réjouissant chez les X-Men de Morrison. Un non respect des règles établies (les XMen deviennent profs, l'arme "10", etc), et surtout il y a une sale attitude qui ne peut que nous faire marrer. Quel lecteur se serait attendu à voir Jean Grey battre ses ennemis en les faisant "gerber dans leur casque" avant de "leur filer la chiasse" (New X-Men # 120)? C'est dégueu et ça fait marrer. On se croirait dans une cours de récré. Mais y-a-t-il autre chose d'intéressant dans les X-Men de Morrison?

Non.



Pourtant Morrison a bénéficié d'un atout de taille : une totale liberté éditoriale. Il faut se souvenir qu'alors qu'il délirait à plein tube dans ses épisodes en faisant tout ce qui lui passait par la tête, Claremont subissait sur X-Treme X-Men les pires tracasseries éditoriales. On lui interdisait l'utilisation de certains personnages et on le contraignait à réaliser des arcs de commande.
Par exemple, Morrison a pu ramener Unus sans l'ombre d'une explication, mais on a refusé à Claremont le retour de Psylocke (qu'il avait pourtant dès le début planifié comme une vraie morte de comic-book, c'est à dire avec une résurrection à la clef ).

Et que Morrison fait-il de cette liberté? Il refait marcher Xavier, il fait de Magneto une rock star vieillissante et shootée qui tente un come-back minable, il tue Jean Grey dans la scène finale la plus insipide jamais réalisée....

Ainsi, les épisodes avec Cassandra Nova sont sans doute les plus intéressants de tout son run (effet de surprise aidant). Cassandra est le mélange ultime entre Magneto (d'ailleurs Morrison utilisera tout simplement la même approche pour les deux, infiltrés au sein de l'école et minant les XMen de l'intérieur), le Fléau (un lien de parenté avec un XMen), Sinistre et Apocalypse (les menaces de l'eugénisme et du génocide). Cassandra est l'être originaire de la Terre qui a massacré volontairement le plus de personnes (les Génoshéens, l'empire Shi'ar), sans doute le Villain le plus extrême du Marvel Universe. Un potentiel énorme.
Et Morrison finit cet arc (où, donc, il pouvait faire absolument tout ce qu'il voulait) par l'amnésie de Cassandra, sa rédemption complète (appuyée par l'épilogue, 150 ans plus tard), et Xavier qui remarche. Ugnh?

Oups, trop long, la suite au prochain post...


Dernière édition par jeaph le Jeu 21 Déc 2006 - 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeaph

avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 14:18

Mais ce n'est que la première déception. Morrison va les multiplier tels des petits pains.
Que se passe-t-il quand un lecteur connaît mieux les personnages que le scénariste en charge de la série? Il s'attend à de bonnes surprises et, inévitablement, il est déçu.
Prenons par exemple trois personnages classiques, particulièrement décevants dans le run de Morrison.

Morrison utilise Unus comme si le personnage n'était pas censé être mort. Or, il est 'mort' dans Spectacular Spider-Man #91. Entendons nous bien, il ne s'agit pas d'un problème de continuité, il s'agit d'un problème de gestion des personnages. La mort d'Unus était une mort classique de comic-book : hors champs, subjectivement constatée par le seul Colosse, Unus ne pouvait que réapparaître un jour.
Le soucis est que Morrison ne s'en sert pas. Pendant tout l'épisode le lecteur attend une révélation quelconque (ce n'est pas vraiment Unus, il s'en est sorti grâce à [insérer un nom choc], etc...) Or rien n'arrive. Unus est là, point.

Dans le même épisode, Morrison récidive avec Polaris qui se prend pour la fille de Magneto.
Dans les années 60, Polaris était effectivement censée être la fille de Magneto, mais il a été dit depuis que ce n'était pas le cas. Morrison tout à coup prétend le contraire, le lecteur attend donc des révélations étourdissantes. Que Nenni. Polaris est la fille de Magneto. Point.

Autant de scènes que le lecteur vit comme des occasions manquées.

Pour Phénix, le problème est différent. Je n'ai aucune idée de ce qu'est le Phénix pour Morrison et, à la relecture de l'ensemble de son run, j'ai bien l'impression que lui non plus n'en sait rien. Au gré des épisodes, il nous dit tout et son contraire. Le Phénix serait à la fois un état propre à tous les télépathes atteignant le degré ultime de leur pouvoir, une force cosmique extérieure à laquelle Jean accède, et une entité distincte. Le problème est que ce manque de cohérence gâche complètement l'histoire quand le Phénix passe au premier plan.
Ainsi, tandis que dans l'épisode #127, il suffit à Jean de se concentrer pour que Xavier ait une conversation avec le Phénix, l'épisode #149 est entièrement construit pour arriver à une conclusion fracassante : Logan tue Jean pour faire apparaître le Phénix! Quel intérêt de faire tourner un épisode autour de l'éveil du Phénix alors qu'il est déjà réveillé depuis 20 épisodes?! Non seulement il n'y a aucun suspense mais, surtout, le lecteur est énormément déçu par cette "surprise" qu'il a vu arriver depuis bientôt deux ans.

Je finirai sur l'utilisation (ou plutôt la "non-utilisation") des personnages classiques par Morrison, en faisant une petite digression sur le manque de respect que cela dénote.
Respect envers le lecteur tout d'abord. Morrison utilise des héros que les lecteurs connaissent déjà, qui ont une histoire. Travailler sur une série sans connaître les personnages est très limite. Je ne crois pas que ce genre d'attitude serait acceptée dans beaucoup d'autres médias que les comics. Imaginez un scénariste reprenant une série télé (ou même une série de romans, de films, ou encore de bds européennes) et qui ne saurez pas qui est vivant, qui est mort, qui est le père de qui...
Ensuite, Morrison n'a aucun respect envers les auteurs ayant travaillé sur ces séries avant lui. Sa vision du Phénix ne prend absolument pas en compte ce qu'a fait Alan Davis sur le personnage quelques années plus tôt. C'est à dire qu'il ne prend même pas la peine de modifier les explications de Davis, Morrison passe tout simplement le run de ce dernier sous silence avec le plus évident mépris. Pour Morrison, Davis n'existe pas.


Les X-fans qui connaissent mal le Phénix peuvent lire les excellents Excalibur # 42 à 56 d'Alan Davis. Les aventures britanniques des X-Men sont autrement plus intéressantes, intelligentes et drôles que les péripéties décousues que vivent les X-Men de Morrison.


Poursuivons.
Le principal reproche que je ferais à Morrison est le manque de cohérence de son run, l'auteur se contredisant lui même d'un épisode à l'autre. Si pour Phénix c'est simplement gênant, pour Xorn cela devient problématique.
Xorn est un personnage essentiel dans le run de Morrison. Il s'avère en effet qu'un révélation époustouflante est faite dans l'épisode #146 : Xorn est Magneto. Et tout le monde de tomber de son siège d'étonnement. Personne ne s'y attendait. Normal, Xorn ne peut pas être Magneto.

Xorn est un guérisseur avec une étoile à la place du cerveau, son pouvoir n'a rien à voir avec le magnétisme.
Il soigne les X-Men infectés par les nano-sentinelles et répare la colonne vertébrale de Xavier. On pourrait croire que c'est le pouvoir magnétique de Magneto qui lui permet de faire ça. Mais cela signifie donc qu'il est incapable de détruire une demi-douzaine de sentinelles qui attaquent Génosha, mais qu'il est capable de manipulations moléculaires sur des nano-sentinelles (alors qu'il est toujours aussi affaibli puisqu'il aura plus tard besoin de Kick pour retrouver son plein potentiel). Bon okay, admettons.
Mais que dire du New X-Men 2001 (l'Annual au format à l'italienne) et de New X-Men #127? Ces deux épisodes sont racontés d'un point de vue objectif, avec des scènes impliquant des personnages qui n'ont rien à voir avec le plan de Magneto. Morrison aurait pu s'en sortir en faisant raconter ces histoires par Xorn ou par tout autre personnage en adoptant un point de vu subjectif, mais ce n'est pas le cas.
En outre, à cette époque, Xorn n'était pas encore imperméable à la télépathie. Dans New X-Men 2001, Emma accède à ses souvenirs, et dans New X-Men #127, page 7, on voit Xavier lire ses pensées.
Si on lit ces épisodes, Xorn ne peut pas être Magneto, tout simplement.


le casque de Xorn a des fuites (New X-Men #127, page 7)


Ce qui nous amène à une petite histoire drôle. Si, si, permettez moi de vous résumer ce que nous raconte Morrison à propos de Magneto.
Alors, c'est l'histoire d'un mec, il s'appelle Magneto. Il est mort dans X-Men# 113. Mais il est pas mort en fait, il est blessé seulement. Pour de vrai, il meurt deux épisodes plus tard dans New X-Men #115. Mais pas vraiment. Alors qu'il était en convalescence, éviscéré par Wolverine, il est un des seuls mutants qui arrive à échapper aux sentinelles quand elles détruisent Genosha. Il se traîne jusqu'en Chine Populaire où il construit une prison et s'entoure de complices. Puis il attend. Il attend que les X-Men viennent le délivrer (on va dire que c'est lui qui a fait tuer Risque pour les attirer) et lui proposent d'intégrer l'école en tant que professeur. C'est effectivement ce qui se passe (outre les incroyables talents de stratège de Magneto, on notera les pouvoirs en berne d'Emma qui se laisse duper pas tous les complices de Magneto).

Le plan de Magneto est de miner les X-Men de l'intérieur tandis qu'il finit de se rétablir (explique-t-il dans l'épisode #148). Précisons que pour un type en convalescence, il a une sacrée forme : après avoir esquinté quelques Shi'ars, il trouve la puissance nécessaire pour manipuler au niveau moléculaire des nano-sentinelles qui infectaient les X-Men et pour reconfigurer celles de Xavier afin de lui réparer la colonne vertébrale. Sachant qu'il est diminué au point de devoir se booster au Kick, il auraient aussi bien pu se mettre de coté quelques nano-sentinelles pour se remettre en forme. Mais passons, et jetons un voile pudique sur New X-Men # 127 qui s'avère tout simplement impossible.

Magneto est dans la place. Il peut mettre en branle son plan machiavélique, qui est... de suborner les pires cancres que l'institut Xavier ait jamais eu. Il pend les élèves les moins doués, les moins intelligents, ceux avec les pouvoirs les plus inutiles, et il en fait la nouvelle Confrérie.
Dans le même temps, il laisse Quentin Quire et ses potes livrés à eux même alors qu'il tenait là de la vraie graine de psychopathe bonne pour le service.
Puis vient le moment où il ordonne à Esme de tuer Emma. On ne sait pas pourquoi. Plus tard, Emma donnera un explication toute autre (#148 page 13), mais sur le moment Morrison écrit clairement qu' Esme a agit sur l'ordre direct d'une tierce personne (Magneto à l'évidence) en manipulant... on ne sait pas qui. L'identité de la personne qui a appuyé sur la détente est un plot irrésolu. Dernière page de l'épisode # 141, Bishop accuse Cyclope mais on n'en reparle plus par la suite.
Et on en arrive enfin à la raison de tout cela : renverser la polarité terrestre. Outre le ridicule de ce plan digne du Silver Age, je ne vois aucun rapport de causes à effets entre les différents éléments de cette saga de Magneto. On dirait une bonne vieille histoire de fou. La conclusion pourrait être:
-Et là le Crapaud dit à Magneto: "Tiens toi au pinceau, je retire l'échelle".


Morrison prend le Hitler du Marvel Universe et en fait une rock star has-been et shootée qui tente un come-back minable

Mais il y a pire.
L'histoire de Magneto est un modèle de cohérence si on la compare à celle de Sublime.
Qui est-il vraiment ce brave Sublime? Dans un premier temps, on nous le présente comme le super-gourou d'une secte. Super-villain classique ayant à sa disposition une milice privée, il dispose de moyens financiers conséquents mais semble avoir une technologie assez limitée. Il pratique des greffes hasardeuses d'organes mutants (les rejets sont fréquents) et se dit motivé par la création d'une troisième espèce.
Les choses se gâtent quand, quelques épisodes plus tard, on retrouve Sublime au sein de l'organisation Arme Plus (dans l'épisode #145). Comment peut-il y avoir un lien entre le Sublime que l'on nous a présenté jusqu'à présent et le Sublime qui dispose d'une technologie de pointe capable d'arrêter le temps et de créer les soldats Arme Plus?
Ce n'est pas Morrison qui nous le dira. Que l'on considère qu'il n'y a qu'un Sublime ou qu'il peut y en avoir simultanément plusieurs, dans tous les cas, le manque d'explications de Morrison gâche le récit pour le lecteur un tant soit peu attentif qui se demande de quoi on peut bien être en train de lui parler.
L'explication tant attendue arrive dans l'épilogue : Sublime est le premier gène. Outre le fait que cette histoire ait déjà été racontée par John Byrne (l'arc de loin le moins intéressant de ses pourtant excellents West Coast Avengers, les épisodes # 47 à 49), nous assistons là au moment le plus ridicule de tout le run de Morrison. On ne sait donc toujours pas s'il peut y avoir simultanément plusieurs Sublimes, ni pourquoi le Fauve a été le seul a être infecté de cette manière par le Kick. Mais là, tout coup, on a une autre explication, la raison pour laquelle Sublime veut éliminer les mutants :
New X-Men #154, page 2, le Fauve/Sublime dit : "même l'homme, le joyau de la création, ne pouvait rien contre nous... Il croyait diriger le monde. Mais nous vivions en lui... invisibles, libres, inconnus... avant la naissance des mutants. (...) Ces mutations capables d'engendrer une progéniture robuste, invulnérable, menaçaient pour la première fois notre souveraineté". Ainsi donc Sublime est la première forme de vie consciente, qui a prospéré depuis la nuit des temps "cachée dans les spirales de l'A.D.N. (...) des formes de vie organisées (plantes, insectes, lézards, mammifères)". Mais il ne prospère pas chez les mutants. Ils sont immunisés. Hum... Heu... C'est Le Fauve/Sublime qui parle là! Visiblement, les mutants ne sont pas si immunisés que ça!


le Fauve est Sublime

En guise de conclusion, je dirais juste deux mots sur le dernier arc, "Here Comes Tomorrow".
Morrison nous fait quelques révélations qui auraient pu avoir un intérêt scénaristique si elles avaient été faites durant les épisodes précédents, mais qui s'avèrent tout juste anecdotiques 150 ans plus tard.
Ainsi donc No Girl n'existait pas, ce n'était qu'une création de Martha. Ca me fait bien plaisir de le savoir.
Ernst était en fait Cassandra Nova. La même révélation alors qu'elle était aux cotés de Xorn/Magneto aurait eu l'avantage de mettre un peu de tension (mais le lecteur aurait espéré en vain, visiblement. Cassandra est définitivement passée du statut de boucher psychopathe à celui de gentille un peu neu-neu.
Les Stepford Cuckoos sont l'arme XIV. J'en déduis qu'elles sont la taupe dont Cyclope parlait en quittant la station spatiale de l'Arme Plus. Eh bien, 150 ans plus tard, je pense qu'on peu dire qu'elles n'ont pas trahis grand monde finalement. Là encore, la même révélation au moment de l'arc "Assault on Weapon Plus" aurait ajouté une réelle tension...
Quentin Quire est devenu un Phénix quand il "a été libéré de son cocon physique pour naître dans un monde supérieur". Ah bon? Pas bien grave puisque de toute façon cette vision ultime du Phénix est absolument incompatible avec ce que l'on en savait jusqu'à présent.
Une lueur d'espoir, cependant : Claremont et Austen ont déjà commencé à rationaliser les incohérences de Morrison dans leurs séries respectives. Avec un peu de chance, des auteurs autrement plus talentueux se chargeront de démêler cet embrouillamini et les X-Men auront droit à leur version de "Avengers Forever" (c'est, par exemple, avec une réelle impatience que j'attends les premiers épisodes de Whedon).

Au final, Morrison nous a proposé un épilogue de 22x4 pages où l'on apprend à la dernière qu'il n'a pas eu lieu. Cyclope et Emma se seraient rouler un patin sur le corps encore chaud de Jean au lieu d'attendre d'être sur sa tombe, ça nous aurait épargné 88 pages supplémentaires. Dommage.
Le run de Morrison s'achève sur un non-arc. Tant mieux, c'était un non-run.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawhide Kid

avatar

Nombre de messages : 2515
Localisation : Somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 14:55

Alors, je m'excuse par avance, j'ai lu assez rapidement mais voilà:
jeaph a écrit:

Une lueur d'espoir, cependant : Claremont et Austen ont déjà commencé à rationaliser les incohérences de Morrison dans leurs séries respectives. Avec un peu de chance, des auteurs autrement plus talentueux se chargeront de démêler cet embrouillamini et les X-Men auront droit à leur version de "Avengers Forever" (c'est, par exemple, avec une réelle impatience que j'attends les premiers épisodes de Whedon).
Voir une lueur d'espoir dans Austen, faut pas déconner non plus.
Et Claremont n'est plus lisible. J'ai essayé son premier run avec Davis après le départ de Morrison et c'était juste pas possible. Là où les New X-Men clamait "This is the future", on a eu le droit à "Back to the past". Je ne parlerai même pas d'Excalibur, une véritable insulte.
Bref, tout ce que tu relèves comme incohérences ou mépris de la part de Morrison est ce qui fait la force de son run. Les X-Men étaient en totale sclérose depuis une bonne dizaine d'années et Morrison a tout cassé. Et c'était exactement ce qu'il fallait.
Oui, Morrison n'a que faire de ce qui s'est passé avant (et encore, ce n'est pas tout à fait vrai), oui ça part dans tous les sens mais c'est ça qui est bon ! Et, surtout, la volonté de ne pas vouloir jouer le jeu. Et ça s'est beaucoup vu dans l'arc avec Magnéto. Et c'est tout simplement génial.
En bref, tout ce que tu considères comme des défauts, je les considère comme du pur génie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanseb

avatar

Nombre de messages : 942
Age : 40
Localisation : Mars
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 16:12

J'ai adoré le run de Morrison.
Peut-être autant que Kab.
Et je sais en plus qu'on a le même amour des X de Claremont, avec Byrne, avec Silvestri.

Donc, je le suis à 100% dans son dossier sur Momo.

MAIS il faut reconnaître, que Jeaph soulève des points très justes.

Des incohérences, des mystères, des trucs irrésolus, dont je comprends qu'on puisse ne pas aimer et se sentir flouer.

Moi j'ai jamais bloqué là dessus, ni même, je l'avoue, percuté, mais il faut reconnaître qu'il raconte pas de conneries dans sa critique.

Très bien écrite en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanseb.niceboard.com/viewforum.forum?f=5
kab
Admin
avatar

Nombre de messages : 14761
Age : 37
Localisation : entre l'espace et la terre
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 16:18

jeaph a écrit:
Trés bon dossier, Kab! Chapeau!

Merci


jeaph a écrit:
il me semble que tu es quand même un peu trop sympa avec Morrison dans tes conclusions... sauf un ou deux que tu n'aurais pas du laisser passer, je trouve. Twisted Evil

On va se marrer je me suis plus que battu pour ce run je devrais en avoir une médaille Wink


jeaph a écrit:
Le contexte tout d'abord : en juillet 2001, Grant Morrison arrache le stylo des mains somnolentes de Scott Lobdell et prend en charge la série X-Men, renommée avec à-propos New X-Men.

C'est faux c'était Claremont aux commandes de la série au niveau scénar avec Sean Chen et le père Claremont chapeautais aussi l'ensemble des séries au niveau éditoriale.

jeaph a écrit:
Immédiatement, il entreprend de réveiller les X-fans avec la délicatesse d'une moissonneuse batteuse Turbo-D. Cela faisait plus de 10 ans que les lecteurs n'avaient pas vu l'ombre d'une idée originale dans ce titre, et tout à coup Morrison leur propose des scénarii provocants où il joue les cartes de la surenchère et de la violence extrême. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, les X-Men cessent leurs sempiternels atermoiements et deviennent de redoutables brutes pro-actives.

D'accord pour les idées original et la violence, mais bon pas plus que dans d'autres titres. Les x ont toujours été des brutes pro-actives, c'est une force engagé et expérimenté depuis des années les mecs ils se battent pas à coup de proverbe mais bien avec leurs pouvoirs, c'est juste que le côté soap de la série à trop pris le dessus. Morrison revient à l'idée originelle des X-Men : une force d'interventions censé protéger les mutants de tous et éclater les mauvais mutants (en gros la milice de Xavier).


jeaph a écrit:
Il est bien évident que tuer 16 millions de mutants d'un coup, ça secoue le lecteur habitué au statu quo mou dans lequel végétait la série depuis des années. Même chose quand Cyclope achève sans sourciller un innocent pour l'empêcher de souffrir (New X-Men #115), ou quand il lâche un flegmatique "Super. Et si quelqu'un a tout vu?" en regardant placidement Emma tuer un homme (New X-Men # 120).

Cyke est un leader et un soldat né il évite les souffrance d'un pauvre gars, je trouve pas ça contradictoire avec le perso c'est juste que ça c'était jamais vu. En plus à cette époque il sortait juste d'une prise de controlle par apocalypse on peut ne déduire qu'il en sentait encore les influences ?

jeaph a écrit:
Mais y-a-t-il autre chose d'intéressant dans les X-Men de Morrison?

Non.

Alors là t'es passé à côté de tout le run. Car oui il y a des choses intéressante, on parle de whedon et de la psychologie des personnages, mais Morrison travaille ce côté à mort avec le fauve, qui à peur de perdre sa précieuse intélligence, Cyke qui déprime et trompe sa femme, Jean de plus en plus détachée.

Pour les histoires je parlerais simplement de l'évolution des mutants (qui au final à fait peur à Marvel), des explications sur le lien Phoenix/Jean Grey, l'avancée du rêve de Xavier, Les mutants dans la société. La révélation du passé de Wolvie, qui apprend qui il est et du coup le développement de l'arme X qui permet de créer tout un pan de l'histoire Marvel en un coup en réunifiant Captain america à Logan en passant par d'autres.




jeaph a écrit:
Par exemple, Morrison a pu ramener Unus sans l'ombre d'une explication, mais on a refusé à Claremont le retour de Psylocke (qu'il avait pourtant dès le début planifié comme une vraie morte de comic-book, c'est à dire avec une résurrection à la clef ).

Pour moi Unus n'était pas mort mais bon ça reste l'éternel débat, les arcs commandé de Claremont ben oui il fait du classique et on lui demande d'écrire la suite d'un arc qu'il écrit y a longtemps, ca me semble logique question continuité c'est comme si tu demandais à quelqu'un d'autre que Kingd'écrire la suite de la tour sombre. ca ne marcherais pas.

jeaph a écrit:
Et que Morrison fait-il de cette liberté? Il refait marcher Xavier, il fait de Magneto une rock star vieillissante et shootée qui tente un come-back minable, il tue Jean Grey dans la scène finale la plus insipide jamais réalisée....

Ce n'est pas la première fois que Xavier remarche et l'idée vaut ce qu'elle vaut n'est pas pire que les précédentes, Magneto en Rock Star vieillissante qui fait un come back minable tu as bien résumé mais tu n'as pas compris. dans l'épisode ou l'on voit la statue de Magneto diffusé un message on se rend alors compte que le message de Lensherr est maintenant bien plus important qu'il est mort que vivant. Les jeunes pensent comme lui dans un soucis de destruction et de haine et il ne demande que ça de la part d'un mec revenu tellement de fois qu'ils ne savent même plus si c'est lui. On voit bien la critique envers les jeunes incapable de suivre une idée plus de 3 secondes qui veulent que du spectaculaire.

jeaph a écrit:
Ainsi, les épisodes avec Cassandra Nova sont sans doute les plus intéressants de tout son run (effet de surprise aidant). Cassandra est le mélange ultime entre Magneto... le Fléau... Sinistre et Apocalypse . Cassandra est l'être originaire de la Terre qui a massacré volontairement le plus de personnes...sans doute le Villain le plus extrême du Marvel Universe. Un potentiel énorme.
Et Morrison finit cet arc (où, donc, il pouvait faire absolument tout ce qu'il voulait) par l'amnésie de Cassandra, sa rédemption complète (appuyée par l'épilogue, 150 ans plus tard), et Xavier qui remarche. Ugnh?

Cassandra n'est pas amnésique on voit bien qu'elle semble se rappeler des choses dans l'arc du futur, seulement tu oublies que Xavier en la mettant dnas un robot lui fait apprendre ce que lui veut et sa vision des choses, il est donc normal au bout d'un moment qu'elle voit comme lui.

Xavier qui remarche moi je vois toujours pas le problème surtout que c'est Xorn en manipulant les nano sentinelles qui lui permet (si c'est déjà pas un indice sur Magneto je sais pas ce que c'est)

_________________
Dieu est amour et Jesus change le beurre en vaseline. Dieu est in.
Parole de Thieffain repris par Benabar
Merci JS.

There is only one return and it ain't of the king, it's of the jedi.
Randall Clerks 2

"On est jamais tout seul quand on a un canard en plastique"
Le capitaine de l'Arche B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france-comics.com
kab
Admin
avatar

Nombre de messages : 14761
Age : 37
Localisation : entre l'espace et la terre
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 17:00

jeaph a écrit:
Morrison utilise Unus comme si le personnage n'était pas censé être mort. Or, il est 'mort' dans Spectacular Spider-Man #91. Entendons nous bien, il ne s'agit pas d'un problème de continuité, il s'agit d'un problème de gestion des personnages.

Il s'agit donc d'un problème d'éditeur qui aurait du lui dire en lisant le script désolé mais ce perso est mort. Wink

jeaph a écrit:
Dans le même épisode, Morrison récidive avec Polaris qui se prend pour la fille de Magneto.
Dans les années 60, Polaris était effectivement censée être la fille de Magneto, mais il a été dit depuis que ce n'était pas le cas. Morrison tout à coup prétend le contraire, le lecteur attend donc des révélations étourdissantes. Que Nenni. Polaris est la fille de Magneto. Point.

Elle ne dit ps qu'elle à fait faire des tests et tout et tout ? (j'ai pas mes comics sous la main)

jeaph a écrit:
Pour Phénix, le problème est différent. Je n'ai aucune idée de ce qu'est le Phénix pour Morrison et, à la relecture de l'ensemble de son run, j'ai bien l'impression que lui non plus n'en sait rien. Au gré des épisodes, il nous dit tout et son contraire. Le Phénix serait à la fois un état propre à tous les télépathes atteignant le degré ultime de leur pouvoir, une force cosmique extérieure à laquelle Jean accède, et une entité distincte. Le problème est que ce manque de cohérence gâche complètement l'histoire quand le Phénix passe au premier plan.
Ainsi, tandis que dans l'épisode #127, il suffit à Jean de se concentrer pour que Xavier ait une conversation avec le Phénix, l'épisode #149 est entièrement construit pour arriver à une conclusion fracassante : Logan tue Jean pour faire apparaître le Phénix! Quel intérêt de faire tourner un épisode autour de l'éveil du Phénix alors qu'il est déjà réveillé depuis 20 épisodes?! Non seulement il n'y a aucun suspense mais, surtout, le lecteur est énormément déçu par cette "surprise" qu'il a vu arriver depuis bientôt deux ans.

en fait le Phénix est une force extérieure qui envahit tous les télépathes ayant un immense pouvoir, ce qui démontre que jean est plus puissante que Xavier. en plus elle ne fait pas que se conetrer dnas l'épisode dont tu parles Xavier lui fait faire un exercice mentale, elle est calme et Xavier peut aider par la suite (là pas sur).
Dans l'espace, elle est sur le point de mourrir, elle est en état de choc, elle manque d'oxygène et le soleil se rapproche, quand on voit qu'elle à du mal à controller le phénix il n'est pas évident de le sortir dnas ses ocnditions, qui plus est elle est toujours bouleversé car son mari vient de la tromper.


jeaph a écrit:
Respect envers le lecteur tout d'abord. Morrison utilise des héros que les lecteurs connaissent déjà, qui ont une histoire. Travailler sur une série sans connaître les personnages est très limite.

Alors là je crois pas que Morrison ne connaissent pas les personnages. au contraire. Quand on voit son travail sur scott qui redevient le héros renfermé qu'il était au lieu d'un mec super épanoui, wolvie en plus grognon que jamais, Le fauve en pur chercheur, Bishop enfin comme un vrai flic, Xavier en mentor, qui grâce à son coming out peut enfin aider les humains et les mutants à vivre mieux, Jean qui prend la suite de Xavier logique car elle moins fidèle que Scott et voit quand charles fait des érreurs.

jeaph a écrit:
Ensuite, Morrison n'a aucun respect envers les auteurs ayant travaillé sur ces séries avant lui. Sa vision du Phénix ne prend absolument pas en compte ce qu'a fait Alan Davis sur le personnage quelques années plus tôt. C'est à dire qu'il ne prend même pas la peine de modifier les explications de Davis, Morrison passe tout simplement le run de ce dernier sous silence avec le plus évident mépris. Pour Morrison, Davis n'existe pas.

Morrison ne peut pas forcément lire tous les comics sortit sur les X. après je pense là encore que tu es passé à côté de quelque chose car le run entier de Morrison est un hommage aux run précédents.

Les sentinelles, Phoenix, Days of future past, arme x...

jeaph a écrit:
Les aventures britanniques des X-Men sont autrement plus intéressantes, intelligentes et drôles que les péripéties décousues que vivent les X-Men de Morrison.

Pour moi Excalibur ca n'a jamais été les x-Men pas le même but, pas le même ton pas le même objectif. Simple Claremont et davis le disent eux même Excalibur à la base est censé être une série à part plus fraiche et fun.

Bien revenons sur Magneto désolé de n'avoir pas cité mais là c'était un peu long. Personnelement je trouve que l'histoire se tien debout reprenons chronologiquement, xorn est dans une base chinoise il attend qu'on vienne le sauver. Magneto lance donc les X à sa recherche pour le trouver plus facile de rentrer dnas l'insititut ne disant vous m'avez sauvé que lorsqu'on arrive ne expliquant qu'on est redevenu un good guy.
Il guérit les X ben oui là encore ça me semble plus facile de stopper à petite échelle des nano sentinelles que des centaines énormes en plein ciel comme il me semble plus logique de tordre une cuiellère (donc agir au niveau de la maitère) que de courir.

Pour les télépathes si je me rappèlent bien seul xavier lis ces pensé après Magneto connait Charles et son casque en fer peut être comme l'ancien. du coup dupé son vieil ami peut me sembler bien facile.

Ses élèves sont des marginaux donc ceux qui pourraient être le plus à même de le suivre à ce moment quentin est encore un petit modèle ensuite vu ses pouvoirs ont peut bien se dire qu'il vaut meiux des plus faibles que des super fort qu'on peut pas controller et puis y a qu'à regarder les première confrérie, un crapaud inutile, un mec qui fait des illusions, un gars rapide et une nana qui fait de la magie aléatoire. ca me semble léger quand en face tu à un mec ultra intélligent et agile, une télépathe haut niveau, un mec qui balance des rafales optiques, un mec qui vole et un autre qui controle un des 4 éléments.

Après il retrouve sa puissance avec du Kick qui éxistait avant qu'il reprenne son masque.

Et puis de toute façon je voudrais pas dire mais Magneto devrait être mort depuis les X-Men de jim Lee ou l'astéroide M se crash. Ca fait donc plus de 10 ans. Personne chipaute jamais.

Sublime est une petite bactérie qui controlle les humains. elle ne peut pas controller les mutants c'est pour cela qu'elle cherche à les détruires, mais on apprend que le Kick possède un truc qui permet à la bactérie de prendre le controle d'un mutant. Henry à ce moment est éffondré et tente vaille que vaille de s'améliorer, ce qui est un rappèle des débuts ou le fauve ne veut pas être une bête mais un mec intélligent.



jeaph a écrit:
Les Stepford Cuckoos sont l'arme XIV. J'en déduis qu'elles sont la taupe dont Cyclope parlait en quittant la station spatiale de l'Arme Plus. Eh bien, 150 ans plus tard, je pense qu'on peu dire qu'elles n'ont pas trahis grand monde finalement. Là encore, la même révélation au moment de l'arc "Assault on Weapon Plus" aurait ajouté une réelle tension...

Je ne me rappelais pas que les Stepford soit l'arme XIV je me demande ou c'est dit car l'arme XIV c'est le vilain que nos héros affronte dans le métro à Paris en libérant l'Arme XIII.
Ensuite cet arc amène une conlusion à tous les subplots lancé, et permet à Morrison de rendre hommage, et de finir en laissant place propre pour les autres (ce que n'ont pas eu la déssence de faire un grand nombre de scénaristes).

jeaph a écrit:
Claremont et Austen ont déjà commencé à rationaliser les incohérences de Morrison dans leurs séries respectives. Avec un peu de chance, des auteurs autrement plus talentueux se chargeront de démêler cet embrouillamini et les X-Men auront droit à leur version de "Avengers Forever" (c'est, par exemple, avec une réelle impatience que j'attends les premiers épisodes de Whedon).

On me parle toujours de nombreuses incohérence mais à chaque fois je n'ai que Unus ou Xorn en sachant que Xorn était clair à la fin du run de Morrison et qu'il est encore plus compliqué après. 2 erreurs pour un run de 3 ans moi je trouve ça pas mal. Et puis tu ne parles pas des plusieurs bon points comme le X-corp qui permet de revoir les nombreux mutants crée par les scénaristes qui ont finis par devenir on se sait quoi, des histoires qui bougent sans être décompréssés, on sait enfin d'ou xavier tire le blé avec ses 3 prof milliardaire, le nombre grandissant de mutation qui était anoncé depuis des années, les X qui deviennent profs...

Pour le retour de claremont c'est une régression.


jeaph a écrit:
Le run de Morrison s'achève sur un non-arc. Tant mieux, c'était un non-run.


Pas d'accord mais du tout du tout. Un arc final hommage et qui conclut le plot qui est Sublime. et qui à le mérite de dire regardez maintenant faîtes ce que vous voulez reprenez reprenez pas vous pouvez y aller.

Pour Morrison à fait un run passionnant plongeant ses intrigues dans le passé et en les remettant à jour, il à réussi comme pour beaucoup de ses séries à metre plusieurs niveau de lectures, à glissé des indices un peu partout. et surtout il m'a refait lire du x quand je vois les séries actuelles j'ai arreté.

_________________
Dieu est amour et Jesus change le beurre en vaseline. Dieu est in.
Parole de Thieffain repris par Benabar
Merci JS.

There is only one return and it ain't of the king, it's of the jedi.
Randall Clerks 2

"On est jamais tout seul quand on a un canard en plastique"
Le capitaine de l'Arche B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france-comics.com
brodieman

avatar

Nombre de messages : 2281
Age : 41
Localisation : au bord de la marne
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 17:53

kab a écrit:
Elle ne dit pas qu'elle à fait faire des tests et tout et tout ? (j'ai pas mes comics sous la main)

Elle avait déjà fait des tests avant qui disaient le contraire, durant la période Roy Thomas, puis sous la période Claremont (qui est la référence). D'une part les tests de paternité fiables existaient déjà et en plus à moins que tu considère Xavier et Mc Taggert comme des quiches en génétique je vois mal comment ces tests auraient pu être faux.

jeaph a écrit:
Ensuite, Morrison n'a aucun respect envers les auteurs ayant travaillé sur ces séries avant lui. Sa vision du Phénix ne prend absolument pas en compte ce qu'a fait Alan Davis sur le personnage quelques années plus tôt. C'est à dire qu'il ne prend même pas la peine de modifier les explications de Davis, Morrison passe tout simplement le run de ce dernier sous silence avec le plus évident mépris. Pour Morrison, Davis n'existe pas.

kab a écrit:
en fait le Phénix est une force extérieure qui envahit tous les télépathes ayant un immense pouvoir, ce qui démontre que jean est plus puissante que Xavier. en plus elle ne fait pas que se conetrer dnas l'épisode dont tu parles Xavier lui fait faire un exercice mentale, elle est calme et Xavier peut aider par la suite (là pas sur).

Ca c'est la version Momo (qui est intéressante, là n'est pas le pb).
Là où ça pêche c'est que contrairement à Unus qui est un personnage mineur, Phenix est un personnage de 1er plan, Morrison devait se renseigner sur lui un minimum, je dis pas qu'il devait tout connaître par coeur non plus mais ce n'est pas comme si c'était un détail mineur de l'historique x-men, Davis a utilisé le personnage de Phenix pendant plus longtemps que quiconque et de manière très cohérente en utilisant tout ce que Claremont avait fait avant sur le personnage, il reste la référence.
C'est une faute énorme du scénariste et encore plus de l'éditeur qui a laisser passer ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeaph

avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 19:08

Rawhide Kid a écrit:

Voir une lueur d'espoir dans Austen, faut pas déconner non plus.
Et Claremont n'est plus lisible. J'ai essayé son premier run avec Davis après le départ de Morrison et c'était juste pas possible. Là où les New X-Men clamait "This is the future", on a eu le droit à "Back to the past". Je ne parlerai même pas d'Excalibur, une véritable insulte.
Bref, tout ce que tu relèves comme incohérences ou mépris de la part de Morrison est ce qui fait la force de son run. Les X-Men étaient en totale sclérose depuis une bonne dizaine d'années et Morrison a tout cassé. Et c'était exactement ce qu'il fallait.
Oui, Morrison n'a que faire de ce qui s'est passé avant (et encore, ce n'est pas tout à fait vrai), oui ça part dans tous les sens mais c'est ça qui est bon ! Et, surtout, la volonté de ne pas vouloir jouer le jeu. Et ça s'est beaucoup vu dans l'arc avec Magnéto. Et c'est tout simplement génial.
En bref, tout ce que tu considères comme des défauts, je les considère comme du pur génie.

Effectivement, les runs d'Austen et Claremont ont été bien décevants.

Mais tu fais un gros contre-sens sur ce que j'ai écrit. Mis à part pour Unus et Polaris (dont je ne parle que durant quelques lignes), je ne parle pas des problèmes de cohérence de Morrison vis à vis des auteurs précédents que pour Phenix. Mes principales critiques portent sur les incohérences de Morrison vis à vis de lui même (les questions qu'il soulève et les réponses qu'il y apporte)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeaph

avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 19:08

Jeanseb a écrit:
J'ai adoré le run de Morrison.
Peut-être autant que Kab.
Et je sais en plus qu'on a le même amour des X de Claremont, avec Byrne, avec Silvestri.

Donc, je le suis à 100% dans son dossier sur Momo.

MAIS il faut reconnaître, que Jeaph soulève des points très justes.

Des incohérences, des mystères, des trucs irrésolus, dont je comprends qu'on puisse ne pas aimer et se sentir flouer.

Moi j'ai jamais bloqué là dessus, ni même, je l'avoue, percuté, mais il faut reconnaître qu'il raconte pas de conneries dans sa critique.

Très bien écrite en plus.

Merci Jeanseb! Cool
Pour etre tout à fait honnête, j'ai adoré E for Extinction et j'estime que c'est la meilleure chose qui soit arrivée à un titre X depuis la fin du run Claremont/Byrne.
Il y a de trés bonnes choses dans le run de Morrison, mais j'ai fait exprés de ne pas les évoquer ici, déjà parce qu'il est assez long comme ça, puis parce que le but était d'enfoncer le clou sur ses faiblesses. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeaph

avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 19:14

kab a écrit:
C'est faux c'était Claremont aux commandes de la série au niveau scénar avec Sean Chen et le père Claremont chapeautais aussi l'ensemble des séries au niveau éditoriale.

Je ne vois pas de quoi tu parles. J'ai pas mes comics sous la main pour vérifier, mais il me semble que l'arc précédant "E for Extinction" est "Eve of Destruction" (?) écrit par Lobdell.
Et Claremont ne chapeautait pas grand chose, il subissait plutôt, vu comment il s'est fait avoir pour le Fauve et Psylock.


Citation :
D'accord pour les idées original et la violence, mais bon pas plus que dans d'autres titres. Les x ont toujours été des brutes pro-actives, c'est une force engagé et expérimenté depuis des années les mecs ils se battent pas à coup de proverbe mais bien avec leurs pouvoirs, c'est juste que le côté soap de la série à trop pris le dessus. Morrison revient à l'idée originelle des X-Men : une force d'interventions censé protéger les mutants de tous et éclater les mauvais mutants (en gros la milice de Xavier).

Je trouve que Morrison leur a donné un coté Authotity qu'ils n'avaient encore jamais eu jusque là.


Citation :
Cyke est un leader et un soldat né il évite les souffrance d'un pauvre gars, je trouve pas ça contradictoire avec le perso c'est juste que ça c'était jamais vu. En plus à cette époque il sortait juste d'une prise de controlle par apocalypse on peut ne déduire qu'il en sentait encore les influences ?

Entièrement d'accord avec toi. Je trouve que ce que Morisson a fait de Cyclope et Emma absolument grandiose.


Citation :
Pour les histoires je parlerais simplement de l'évolution des mutants (qui au final à fait peur à Marvel), des explications sur le lien Phoenix/Jean Grey, l'avancée du rêve de Xavier, Les mutants dans la société. La révélation du passé de Wolvie, qui apprend qui il est et du coup le développement de l'arme X qui permet de créer tout un pan de l'histoire Marvel en un coup en réunifiant Captain america à Logan en passant par d'autres.

Ce concept d'Arme X est bien trouvé, oui. Sur le coup ça m'a bien fait marrer. Dommage que ce soit perdu au milieu d'un truc incompréhensible avec Sublime 2, Cyclope prétendument assassin, la taupe...



Citation :
Pour moi Unus n'était pas mort mais bon ça reste l'éternel débat

Mais tu avais lu Spectacular Spider-Man #91?


Citation :
Ce n'est pas la première fois que Xavier remarche et l'idée vaut ce qu'elle vaut n'est pas pire que les précédentes,

Elle est extrêmement décevante en tant que conclusion de E for Extinction.


Citation :
Magneto en Rock Star vieillissante qui fait un come back minable tu as bien résumé mais tu n'as pas compris. dans l'épisode ou l'on voit la statue de Magneto diffusé un message on se rend alors compte que le message de Lensherr est maintenant bien plus important qu'il est mort que vivant. Les jeunes pensent comme lui dans un soucis de destruction et de haine et il ne demande que ça de la part d'un mec revenu tellement de fois qu'ils ne savent même plus si c'est lui. On voit bien la critique envers les jeunes incapable de suivre une idée plus de 3 secondes qui veulent que du spectaculaire.

Bin oui, c'est bien comme ça que je l'ai compris.
Mais au delà de la critique (amusante certes) de la jeunesse MTV, il n'y a rien. Cette idée aurait du etre une péripétie, pas le final.


Citation :
Cassandra n'est pas amnésique on voit bien qu'elle semble se rappeler des choses dans l'arc du futur, seulement tu oublies que Xavier en la mettant dnas un robot lui fait apprendre ce que lui veut et sa vision des choses, il est donc normal au bout d'un moment qu'elle voit comme lui.
Précisément! Et tu ne trouves pas ça décevant vu le potentiel du perso dans E fo Extinction?


Citation :
Xavier qui remarche moi je vois toujours pas le problème surtout que c'est Xorn en manipulant les nano sentinelles qui lui permet (si c'est déjà pas un indice sur Magneto je sais pas ce que c'est)

Pour du Morrison, c'est beta de revenir à ce statu-quo. Cassandra tenait les Xmen et en l'espace de quelques pages, pouf, tout le monde est guéri, Xavier remarche, et Cassandra est réhabilitée. On dirait un happy end comme en imposait Shooter 20 ans plus tôt.


Citation :
[Polaris]
Elle ne dit ps qu'elle à fait faire des tests et tout et tout ? (j'ai pas mes comics sous la main)

Moi non plus, mais je ne pense pas, je crois plutôt que c'est l'explication d'Austen.


Citation :
en fait le Phénix est une force extérieure qui envahit tous les télépathes ayant un immense pouvoir, ce qui démontre que jean est plus puissante que Xavier.

En effet, c'est ce qui a été expliqué depuis par d'autres auteurs.
Mais cette explication n'est pas à mettre au crédit de Morrison, hein. Lui, il n'explique rien de tout ça dans son arc Wink


Citation :
en plus elle ne fait pas que se conetrer dnas l'épisode dont tu parles Xavier lui fait faire un exercice mentale, elle est calme et Xavier peut aider par la suite (là pas sur).
Dans l'espace, elle est sur le point de mourrir, elle est en état de choc, elle manque d'oxygène et le soleil se rapproche, quand on voit qu'elle à du mal à controller le phénix il n'est pas évident de le sortir dnas ses ocnditions, qui plus est elle est toujours bouleversé car son mari vient de la tromper.


Ton explication me conviendrait tout à fait. Dommage que Morrison ne l'ait pas donnnée. Wink
Mais dans tous les cas, j'avais compris depuis 2 ans qu'on allait avoir droit au retour du Phénix, donc ce long épisode dans l'espace construit entièrement en crescendo pour cette "révélation finale" m'a bien fait bailler.


Citation :
Morrison ne peut pas forcément lire tous les comics sortit sur les X. après je pense là encore que tu es passé à côté de quelque chose car le run entier de Morrison est un hommage aux run précédents.

Les sentinelles, Phoenix, Days of future past, arme x..

Ah tiens! En effet, j'avais raté cet hommage.


Citation :
Bien revenons sur Magneto désolé de n'avoir pas cité mais là c'était un peu long. Personnelement je trouve que l'histoire se tien debout reprenons chronologiquement, xorn est dans une base chinoise il attend qu'on vienne le sauver. Magneto lance donc les X à sa recherche pour le trouver plus facile de rentrer dnas l'insititut ne disant vous m'avez sauvé que lorsqu'on arrive ne expliquant qu'on est redevenu un good guy.
Il guérit les X ben oui là encore ça me semble plus facile de stopper à petite échelle des nano sentinelles que des centaines énormes en plein ciel comme il me semble plus logique de tordre une cuiellère (donc agir au niveau de la maitère) que de courir.

Il me semble que guérir un organisme est infiniment plus difficile que faire péter une machine.


Citation :
Pour les télépathes si je me rappèlent bien seul xavier lis ces pensé après Magneto connait Charles et son casque en fer peut être comme l'ancien. du coup dupé son vieil ami peut me sembler bien facile.

Le casque de Magneto lui permet de bloquer les pouvoirs de Xavier, pas de le duper. Et de toute façon, dans l'Annual, Emma accède à son esprit.

Citation :

Je ne me rappelais pas que les Stepford soit l'arme XIV je me demande ou c'est dit car l'arme XIV c'est le vilain que nos héros affronte dans le métro à Paris en libérant l'Arme XIII.

Ah! Ce serait une bonne explication, oui.


Citation :
On me parle toujours de nombreuses incohérence mais à chaque fois je n'ai que Unus ou Xorn en sachant que Xorn était clair à la fin du run de Morrison et qu'il est encore plus compliqué après.

Personnellement je ne considère pas Unus comme une incohérence majeure, mais juste comme un détail ennuyeux. Par contre Phénix, l'histoire de Magneto et Sublime 1, 2, et futur sont pour moi de grosses incohérences internes du run.



Citation :
Pour le retour de claremont c'est une régression.

Helas, oui. La déception a été à la hauteur des espérances que j'avais à l'époque.


Citation :
Pour Morrison à fait un run passionnant plongeant ses intrigues dans le passé et en les remettant à jour, il à réussi comme pour beaucoup de ses séries à metre plusieurs niveau de lectures, à glissé des indices un peu partout. et surtout il m'a refait lire du x quand je vois les séries actuelles j'ai arreté.

Pour moi, ce que fait Wheddon correspond exactement à ce que j'attends d'une série X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeaph

avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   Jeu 21 Déc 2006 - 19:15

brodieman a écrit:

Ca c'est la version Momo (qui est intéressante, là n'est pas le pb).
Là où ça pêche c'est que contrairement à Unus qui est un personnage mineur, Phenix est un personnage de 1er plan, Morrison devait se renseigner sur lui un minimum, je dis pas qu'il devait tout connaître par coeur non plus mais ce n'est pas comme si c'était un détail mineur de l'historique x-men, Davis a utilisé le personnage de Phenix pendant plus longtemps que quiconque et de manière très cohérente en utilisant tout ce que Claremont avait fait avant sur le personnage, il reste la référence.
C'est une faute énorme du scénariste et encore plus de l'éditeur qui a laisser passer ça.
Entièrement d'accord.
Un scénariste qui reprend des personnages déjà existants doit faire l'effort d'apporter un minimum d'explications quant aux changements qu'il apporte par rapport à ce qu'ont fait ses prédécesseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossier New X-Men de Morrison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossier New X-Men de Morrison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dossier : Vekoma WDI Projet n°389 Steel Looper Custom MK-1200 (SMM2)
» [Dossier] Historique : les grandes dates de Disneyland Paris
» [Dossier] Les différents changements de noms et logos du resort
» [REQUÊTE] Lecture musique à partir de dossier sur HD2
» [RESOLU] créer dossier dans le répertoire application

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
France-Comics :: Forum des lecteurs de France-Comics :: Réactions aux articles du site France-Comics-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: